Nordic 33
La marche nordique en Gironde

Technique de marche

 De Gérard Bernabé expert en marche nordique, télécharger le document original

Rappel technique : courir n'est pas permis

La marche nordique ou "nordic-walking" est, par nature, une catégorie de marche, de sorte que chaque participant est tenu de maintenir

un pied en contact avec le sol tout au long du parcours ( c'est ce qui la distingue de la course où une phase de suspension est observée)

La marche nordique étant accessible au plus grand nombre, les organisateurs de l'activité rappellent à chaque participant que l'essentiel

réside dans la performance réalisée par soi-même et non par un autre participant

PRINCIPE DE BASE: La propulsion est la base même de la marche nordique; le planter de bâton doit se faire entre le pied arrière

et l'aplomb des hanches. A la fin de la phase de propulsion, la main va au delà des fesses, pour cela elle doit lâcher le bâton.

La pratique de la marche nordique, permet de se propulser à l'aide de deux bâtons spécifiques. Dans le même temps , avec une bonne

technique, le pas s'allonge, la cadence augmente.Mais ce sont les bras qui rythment cette cadence.

Un pied et le bâton opposé sont toujours en contact avec le sol. Dés l'amorce du changement de pied, les deux pieds et un bâton au

minimum  gardent le contact au sol.

La partie haute du corps est active: de façon dynamique, les bras, avant bras, poignets, épaules et dos sont sollicités.Leurs actions

simultanées permettent une meilleure propulsion.

Comme dans la marche ordinaire, les épaules et les bras (coudes) vont d'avant en arrière (balancement). Si le coude reste fixe, il y a

risque de douleurs dans las avants bras, de tendinites.

Si la main ne vient pas au minimum jusqu'aux fesses, la propulsion restera faible. Cela peut entrainer également des tensions au niveau

des épaules.

En marche nordique tout le corps est acteur

Décembre 2013  Gérard Bernabé expert en marche nordique

© Lorem ipsum dolor sit Nulla in mollit pariatur in, est ut dolor eu eiusmod lorem
Nordic 33
La marche nordique en Gironde

 De Gérard Bernabé expert en marche nordique, télécharger le

document original

Rappel technique : courir n'est pas permis

La marche nordique ou "nordic-walking" est, par nature, une

catégorie de marche, de sorte que chaque participant est tenu de

maintenir un pied en contact avec le sol tout au long du parcours (

c'est ce qui la distingue de la course où une phase de suspension est

observée)

La marche nordique étant accessible au plus grand nombre, les

organisateurs de l'activité rappellent à chaque participant que

l'essentiel réside dans la performance réalisée par soi-même et non

par un autre participant

PRINCIPE DE BASE: La propulsion est la base même de la marche

nordique; le planter de bâton doit se faire entre le pied arrière et

l'aplomb des hanches. A la fin de la phase de propulsion, la main

va au delà des fesses, pour cela elle doit lâcher le bâton.

La pratique de la marche nordique, permet de se propulser à l'aide de

deux bâtons spécifiques. Dans le même temps , avec une bonne

technique, le pas s'allonge, la cadence augmente.Mais ce sont les

bras qui rythment cette cadence.

Un pied et le bâton opposé sont toujours en contact avec le sol. Dés

l'amorce du changement de pied, les deux pieds et un bâton au

minimum  gardent le contact au sol.

La partie haute du corps est active: de façon dynamique, les bras,

avant bras, poignets, épaules et dos sont sollicités.Leurs actions

simultanées permettent une meilleure propulsion.

Comme dans la marche ordinaire, les épaules et les bras (coudes)

vont d'avant en arrière (balancement). Si le coude reste fixe, il y a

risque de douleurs dans las avants bras, de tendinites.

Si la main ne vient pas au minimum jusqu'aux fesses, la propulsion

restera faible. Cela peut entrainer également des tensions au niveau

des épaules.

En marche nordique tout le corps est acteur

Décembre 2013  Gérard Bernabé expert en marche nordique

Technique de marche